"Croire à l'histoire officielle,
c'est croire des criminels sur parole", 
Simone WEIL.

Qu'elles aient été individuelles ou collectives, choisies ou subies, les trajectoires de vie des Ukrainiens arrivés en France au 20ème siècle se sont essentiellement inscrites en écho aux soubresauts de l'Histoire : redécoupage des frontières, révolutions et guerres, conflit mondial... Exilés, ces hommes et ces femmes avaient perdu jusqu'à leur identité ; l'Ukraine n'existant pas en tant qu'Etat, vous êtes forcément Russe ou Polonais...
Nos contributeurs du mois, Marie France CLERC et René LESAGE nous éclairent sur ces destins tragiques et oubliés (ont-ils été connus un jour ?).
La mère de Marie France CLERC est née en 1921 dans un camp de réfugiés en Pologne ; ses parents Marie et Zinovij ne reverront plus jamais leur famille. Merci à Marie France d'avoir accepté de partager avec nous son histoire. 
René LESAGE quant à lui nous emmène dans un monde parfaitement inconnu en France ; les camps nazis puis soviétiques sur le territoire français là où des centaines de travailleurs forcés arrivés en masse d'Ukraine ont été parqués, exploités, maltraités... Ici, l'exemple du Pas-de-Calais.

Mais on commence d'abord avec un peu de culture et beaucoup d'humour...

Bonne lecture à tous !
Цікавого та приємного усім читання !

Par Toutatis !

Le papa d'Astérix

est le fils

d'une immigrée d'Ukraine

Peu de français savent que le papa d'Astérix est un enfant d'immigrés et qu'il n'est pas si gaulois que ça... . Né à Paris en 1926, René GOSCINNY est le fils d’émigrés juifs originaires d'Ukraine (maman) et de Pologne (papa).
René GOSCINNY deviendra l'un des scénaristes de bandes dessinées les plus célèbres de France. Il vendra plus de 500 millions d'albums traduits dans 150 langues, plus d'une centaine de ses œuvres seront adaptées au cinéma.
Une rétrospective de sa vie et de ses oeuvres se tient actuellement et jusqu'au 4 mars 2018, à Paris  au musée d'art et d'histoire et du Judaïsme.
En savoir plus

---

Les Ukrainiens dans le

Pas-de-Calais pendant la 2ème Guerre Mondiale

Travailleurs arrivés dans les années 30 avec un passeport polonais, prisonniers de guerre, travailleurs forcés (requis) âgés entre 14 à 20 ans originaires de la région de Kyiv ou de Ruthénie et assignés à des travaux pénibles...
René LESAGE est historien et nous invite à (re)découvrir l'histoire des Ukrainiens dans le département du Pas-de-Calais durant la 2ème guerre mondiale ; camp de travail, intégration dans la résistance polonaise ou communiste, ou encore dans le légion étrangère...
Une histoire totalement méconnue en France. 
Accéder à l'article

---

Le combat

syndical

des travailleurs ukrainiens

en France

Cet article daté du début des années 50 présente l’engagement syndical des travailleurs immigrés ukrainiens en France, leurs spécificités et leur aspiration à mieux défendre les intérêts des travailleurs en Ukraine, le jour où le pays sera libéré du communisme. 
Accéder à l'article

Une tasse de thé 

en Lorraine  

Lydia JAMKOVA-CLERC aurait du naître en Ukraine à Kyiv, dans le quartier cossu de Sainte Sophie. Elle verra le jour en 1921 dans une boîte à savon, dans le camp de Kalisz en Pologne, où s’étaient réfugiés son père et d'autres soldats et officiers de l’armée de PETLIOURA. 
C'est Marie France CLERC sa fille, qui, à partir du journal laissé par sa mère et quelques photos, nous retrace le périple d'une famille chahutée par l'histoire, coupée des siens à jamais. Une famille qui finira par s'installer en Lorraine. 
Accéder à l'article

MEMOIRES D'ICI POUR LA-BAS
Karim SAÏDI

"... un des traits particuliers de l'immigration à Saint-Quentin est constitué par la présence ancienne d'une population ukrainienne... Leur intégration ne sera pas toujours simple. L'Ukraine étant alors méconnue, bon nombre de Français vont prendre ces Ukrainiens pour des Polonais ou des Russes..."
Cetté étude présente des parcours d'immigrés saint-quentinois (Aisne) et est précédée d'une histoire de l'immigration sur ce territoire. 

En savoir plus

LES CAMPS SOVIETIQUES EN FRANCE, LES "RUSSES" LIVRES A STALINE EN 1945 
Georges COUDRY
A lire en complément de l'article de René LESAGE (ci-dessus) et pour en savoir plus sur ce sujet totalement méconnu...  
"En 1944, le reflux des troupes allemandes laissa dans la France libérée 120 000 hommes, femmes et enfants qui avaient été raflés dans les villages occupés d'Ukraine ou de Biélorussie [...], l'administration française refusa le droit d'asile à tous. Pire : rassemblés dans 70 camps, livrés à des soldats soviétiques, ils furent réexpédiés vers l'Union soviétique où Staline les déporta en Sibérie".  
En savoir plus

Rejoignez-nous sur facebook

Histoire de l'immigration ukrainienne en France
 Actualités, photos, découvertes insolites... 
Une page à faire vivre, découvrir et partager.

Prochain numéro : novembre 2017

ukrainememoire@gmail.com 
www.ukraine-memoire.fr